La loi des séries

"Oradour-sur-Glane, 10 juin 1944" de Gilles Bretin

Oradour-Sur-Glane © Gilles Bretin
« Oradour-sur-Glane, le 10 juin 1944 », dans cette paisible commune rurale du Limousin, tout le monde se croyait à l’écart de la barbarie. En moins de 2 heures, dans la brutalité et l’horreur absolu le destin de 642 des habitants sera scellé. Depuis, le temps a doré la pierre et l’herbe a repoussé... Gilles Bretin est né au lendemain de ces événements tragiques en 1946. 
"Très jeune mes parents m’ont raconté ce drame et c’est avec eux que je suis venu ici la première fois. J’y suis revenu adolescent, puis j’y ai emmené mes enfants. Ces photos rappellent qu’il y avait de la vie, au coeur de ces ruines, avant le brutal arrêt sur image du 10 juin 44. C’est au coeur de ce squelette de pierre, et à la recherche d’objets usuels, sans jamais taire les 642 destins sacrifiés, que j’ai posé mon appareil photo. Lors de cette série j’ai utilisé mon appareil de voyage Fujifilm sérieX-S1. J’ai donné à mes photos un contraste en phase avec la gravité du lieu, du moins je le pense."
Page 23 sur 60