J'aime, J'en parle

On parle de Boza Ivanovic

Zoo Portraits © Boza Ivanovic

Le photographe serbe Boza Ivanovic a grandi à Belgrade. Il travaille d'abord comme assistant de tournage pour une chaine de télévision nationale avant de partir pour Los Angeles en 1996. Là-bas, il travaille comme photographe free lance pour des magazines, des journaux, des agences, et diverses organisations de l'industrie du divertissement.
Après un violent accident de moto qui lui occasionne deux côtes cassées et deux vertèbres fêlées, l’une dans le dos et l’autre au niveau du cou, il a l'obligation de rester immobile durant quatre mois. Un mal pour un bien puisqu’il met à profit ce temps de repos pour réfléchir à la direction que doit prendre sa carrière de photographe. Il se rappelle alors de la photo d’un tigre qu’il avait prise quelques années plus tôt lors d'un shooting dans un zoo. Il déclare avoir été frappé parce que le tigre donnait l’impression de bondir littéralement en dehors du cliché, cette image avait une personnalité et une âme. Boza écrira à propos de cette image dans l'introduction de « Out of the Wild : Zoo Portraits », sa première monographie : « C’était l'essence de l'esprit de cette créature, capturée seulement à travers le mouvement et la lumière ». 

Squal

Article intégral

Page 7 sur 67